Parcours de vie


photo_psychotherapeute_2015De 0 à 18 ans

Je suis né alors même que mes parents se séparaient violemment.

Mon enfance et mon adolescence se sont déroulées cahotiquement (ce néologisme d’abord involontaire exprime sans doute que cette période de ma vie fut à la fois chaotique et cahoteuse) : ballotté d’école en école, de lycée en lycée, le plus souvent en pension, dont je garde surtout des souvenirs de brimades, d’injustices et d’humiliations. Mon seul raccroc était la réussite scolaire.

Je retiens de ces dix-huit premières années un sentiment de tristesse et d’impatience que ça finisse.

De 18 à 38 ans

Après un Deug de math-physique et une maîtrise d’informatique (je revendique un esprit scientifique, j’ai connu une certaine réussite professionnelle.

Psychologiquement, j’étais ce qu’on peut appeler un tough guy, un sale mec, quoi, que ce soit avec mes compagnes, mes amis, mes collègues. Je sais aujourd’hui en quoi ce comportement signait une peur de n’être pas reconnu, pas aimé.

De 38 à 59 ans (aujourd’hui)

Le hasard m’a amené a participer à des ateliers qui ont bouleversé ma vie : le théâtre spontané, puis de nombreux groupes de rencontre.

J’ai découvert, à cet âge tardif, ce que beaucoup d’êtres humains savent depuis toujours : que je peux reconnaître du bon en moi ; que je peux reconnaître du bon et de l’enrichissant en l’autre.

J’ai décidé que l’approfondissement de cette découverte serait l’axe de ma vie. Et voilà comment, après un long et intense parcours de thérapie et développement personnel (9 ans), je suis devenu psychothérapeute.

En 2010-11, puis 2011-12, j’ai assuré la formation ― disons plutôt la sensibilisation ― à l’Approche centrée sur la personne, pour les étudiants de Master 2 de psychologie clinique de l’université Paris 8 Saint-Denis.

Je suis également intervenant pour l’Institut de dynamique émotionnelle, créé par Étienne Jalenques et Jean-Paul Austruy.

En juillet 2015, à l’université de Pécs (Hongrie), j’ai été l’un des facilitateurs du Cross Cultural Communication Workshop qui a réuni plus de 120 personnes de 20 nationalités différentes.

Je fais partie de l’équipe de formateurs l’École des Apprentis Sages, fondée par Aubert Allal.

Depuis 2012, je suis superviseur.

 

Enregistrer

Enregistrer