Psychothérapie


 

sculpture_alain_prillard_legende

Ce que je vous offre tient en peu de mots :
faire l’expérience, sans doute rare, peut-être même inconnue de vous, d’être accueilli sans réserve, inconditionnellement accepté, considéré comme une personne libre de ses choix et de sa vie, vu comme unique ; faire l’expérience également de sentir la totale confiance d’un autre être humain.

Aussi douce soit-elle (mais pas nécessairement confortable) , cette expérience possède une vertu formidable : vous permettre de découvrir et utiliser votre potentiel intrinsèque de développement.

La psychothérapie individuelle peut vous aider à trouver des solutions pour :

  • lutter contre la dépression ;
  • reprendre contact avec votre pulsion de vie ;
  • vaincre les addictions aux produits (drogues, y compris alcool et tabac) et aux habitudes (jeux video, jeux d’argent, internet, achats compulsifs, etc.) ;
  • recouvrer une capacité de vous nourrir sainement, mettre fin aux troubles du comportement alimentaire (anorexie, boulimie) ;
  • vous réconcilier avec votre corps ;
  • vous débarrasser de pulsions incontrôlables, violence par exemple ;
  • accueillir vos émotions avec fluidité, sans les refouler ni vous laisser submerger par elles ;
  • résoudre vos difficultés dans les relations familiales ou professionnelles ;
  • prendre ou reprendre confiance en vous, faire naître ou grandir votre « estime de soi » ;
  • vous épanouir dans votre dimension sexuelle ;
  • vous apaiser alors que vous êtes ou avez été victime d’injustice, de harcèlement, de violence ;
  • vous permettre avancer dans votre travail de deuil ;
  • éliminer la sensation de n’être pas OK avec vous-même et/ou avec le monde.

Les enfants savent trouver les modes d’expression qui leur conviennent : le jeu, la narration d’histoires improvisées, le dessin, etc. Ils n’utilisent pas la réflexion intellectuelle pour vivre leur relation avec moi ; l’efficacité de la thérapie n’en est pas moins significative.

Les adolescents réclament une attention particulière. Vous, parents, qui lisez cette page, êtes-vous prêts à accepter que votre ado soit l’unique objet de mon attention ? Alors que c’est vous qui payez les séances, êtes-vous prêts à accepter de n’être pas mes clients ?
Autrement dit, l’équilibre familial n’est jamais l’objectif de mes entretiens avec un adolescent ; il en est souvent le sous-produit naturel.

La thérapie est adaptée à des pathologies diagnostiquées comme (liste non exhaustive) la schizophrénie, l’état limite (borderline), la dépression.

Elle est également indiquée pour surmonter des souffrances non pathologiques ― autrement dit « normales » ― comme le deuil, le sentiment d’abandon après une rupture sentimentale, la difficulté à prendre une décision fondamentale dans le choix de vie.

Les modalités pratiques des séances sont précisés en page FAQ.