Parcours

Mon parcours de vie

Enfance et adolescence (premier tiers)

Tristes, plutôt pénibles, avec des traumatismes.
Mais j’ai aussi reçu de l’amour.
Réussite scolaire.

 

Jeunesse (second tiers)

Études de mathématiques et d’informatique (je revendique un esprit scientifique).
Une certaine réussite ( ?) professionnelle.
Appétence pour le conflit et la violence (verbaux, parce que physiquement, je n’ai pas les moyens).

 

Âge mûr (troisième tiers)

Découverte (et acceptation) de moi-même et des autres.
Thérapies (en individuel et en groupe) puis formation à la thérapie.
Exercices de la psychothérapie, de la facilitation de groupes (dont le café psycho, de 2004 à 2011) et de stages (Psychothéâtre, autre nom du Théâtre spontané de Moreno), de la supervision et de la formation à la communication et à la psychothérapie.

 

Vieillesse (quatrième tiers — Merci Pagnol !)

Processus en cours.

Redéploiement de mon activité entre Paris et Sauve (30) à partir de 2019.

Ma formation

Quant il s’est agi pour moi d’entamer la formation de psychothérapeute, il était évident que ce serait une formation à l’Approche centrée sur la personne ; il y avait là une logique de parcours personnel : je tenais à vivre avec mes futurs clients ce qui m’avait si bien réussi.

 

J’ai choisi le Programme de formation à la psychothérapie et au counseling, conçu par Carl Rogers, au Person-Centered Approach Institute France (PCAIF), branche française du Person-Centered Approach Institute International, créé par Carl Rogers, Chuck Devonshire et Alberto Zucconi. Le PCAIF était dirigé, à cette époque, par Olga et Patrick Kauffmann.

 

Ma formation à la psychothérapie est complétée par un cursus de psychopathologie avec le professeur João Hipólito, ancien directeur d’hôpital psychiatrique, professeur d’université (Lausanne, Lisbonne).

 

J’y ajoute, en général une fois par an, un séminaire de quelques jours. Car ma formation ne s’arrêtera jamais.

Liste des séminaires suivis
  • Avec Valerie Henderson (USA), ancienne assistante de Carl Rogers, Novembre 2003, Avignon (84)
  • Avec Brian Thorne (G.-B.), professeur de l’université d’East Anglia, cofondateur du Norwich Centre, Juillet 2005, Tende (06)
  • Avec Brian Thorne (G.-B.), Juillet 2006, Tende (06)
  • Avec Charles O’Leary (USA), auteur de Counselling Couples and Families, Décembre 2006, Wardrecques (59)
  • Désert tunisien Avec Micheline Vermont-Mausner, psychothérapeute à Neuilly, Mars 2007
  • Avec Colin Lago (G.-B.), Décembre 2007, Fanjeaux (11)
  • Sensibilisation à la supervision, avec Christine Loyon et Sandra Pedevilla, superviseuses, Mars 2008, Paris (75)
  • Avec Polly Iossifides, Directrice du Training Centre for the Person-Centered Approach (Athènes, Grèce), Décembre 2008, Nîmes (30)
  • Avec Vlado Hlavenka (Prague, Rép. tchèque), Décembre 2009, Douvres-la-Délivrande (14)
  • Avec Alberto Segrera (Mexico, Mexique) et Bernard Mooney (G.-B.), Décembre 2010, Fanjeaux (11)
  • Thérapie existentielle, avec Claire et Gaston Demaret (Belgique) et Misi Elekes (Hongrie), Décembre 2011, Banyuls (66)
  • Neurosciences et ACP, avec Regina Stamatiadis (Suisse), Novembre 2012, Paris (75)
  • Accompagnement thérapeutique de couples, avec Frédérique Rousseau et Laurent Roussel, Mars 2015, Paris (75)
  • Rencontrer et vivre la colère, avec Christine Loyon, Frédérique Rousseau et Laurent Roussel, Décembre 2017, Beaugency (45)

Indépendamment de ma formation, je suis régulièrement supervisé. Cela signifie que je consulte très régulièrement un de mes collègues, ayant reçu une formation spécifique, pour des séances au cours desquelles je peux faire le point sur mon travail.

 

La supervision constitue un engagement déontologique majeur. Elle vous assure que je suis en permanence en questionnement et en processus d’amélioration, qu’à aucun moment je ne pense détenir une quelconque Vérité définitive et indiscutable. Elle vous protège ainsi de toute dérive sectaire ou gourouïsante.

Ma vie privée

Je suis un psychothérapeute homme. Je suis de sexe masculin. Je me considère de genre masculin, c’est-à-dire que je possède beaucoup de caractéristiques psychologiques généralement attribuées aux hommes ; j’ai cependant l’habitude de dire que dans l’exercice de la psychothérapie, ma part féminine fait valoir son existence.

 

J’ai fumé ma 200 000e et dernière cigarette le 12 août 2006. Il m’aura fallu dix-huit ans, dix-huit ans d’échecs répétés, avant de finalement vaincre l’addiction au tabac.

 

Suite à un grave accident de voiture survenu en 2004, je suis légèrement handicapé (pied droit très abîmé, marche difficile).

 

Je suis marié à Joëlle, pharmacien et sculptrice (et non pas pharmacienne et sculpteur, mais c’est à débattre). Nous sommes ensemble les parents d’Ethan, un garçon né en Ukraine il y a 20 ans.

On parle de moi…

Questionnaire de Proust

Pas plus qu’il n’inventa la madeleine, Proust n’inventa ce questionnaire. Il fut juste un consommateur célèbre de l’une comme de l’autre. Il n’hésita pas à supprimer certaines questions et à en modifier d’autres. Tel Marcel, j’ai moi-même très légèrement modernisé ce questionnaire.

Mes réponses ont été établies le 25 février 2006, puis actualisées par petites touches.

  • Questions > Réponses

    • Le principal trait de mon caractère > L’engagement.
    • Les qualités que je désire chez un homme > La masculinité (pas la virilité) et la féminité.
    • Les qualités que je désire chez une femme > La féminité et la masculinité (surtout pas la virilité).
    • Ce que j’apprécie le plus chez mes amis > D’être mes amis.
    • Mon principal défaut > Être incapable de répondre honnêtement à cette question.
    • Mon occupation préférée > La décence m’empêche de répondre …
    • Mon rêve de bonheur > Oublier l’argent.
    • Quel serait mon plus grand malheur > L’écrire et, par voie de conséquence le lire, m’est,insupportable.
    • Ce que je voudrais être > Moi-même, intensément et sans limite.
    • Le pays où je désirerais vivre > Dans une France idéale, celle de Voltaire et Hugo.
    • Les couleurs que je préfère > L’infra-rouge et l’ultra-violet.
    • La fleur que j’aime > Le myosotis et puis la rose … non, le coquelicot !
    • Les oiseaux que je préfère > La colombe, le colibri.
    • Mes auteurs favoris en prose > Marcel Proust, Hermann Hesse, Stefan Zweig, Franz Kafka, Romain Gary, Primo Levi, Michel Tournier, Georges Perec, Haruki Murakami.
    • Mes chanteurs préférés > Charles Trenet, Georges Brassens, Claude Nougaro.
      Dans les vivants : Sanseverino.
    • Mes cinéastes préférés > Jean Renoir, Robert Bresson, Eric Rohmer, Alain Resnais, John Cassavetes, François Truffaut, Woody Allen, Ken Loach, Aki Kaurismäki, Darejan Omirbaev, Jacques Audiard, les frères Dardenne. Allez, une petite excentricité : Kervern et Delépine.
    • Mes héros dans la fiction > Antoine Doinel, Solal, Jo Boshere, Josef Knecht.
    • Mes héroïnes dans la fiction > Aucune.
    • Mes musiciens préférés > Charlie Parker, Dizzy Gillespie, Oscar Peterson.
    • Mes artistes plasticiens préférés > Auguste Renoir, Vincent van Gogh, Joëlle Schachmann, un peu moins connue que les précédents (pour l’instant).
    • Mes héros et héroïnes dans la vie réelle > Je n’en veux plus.
    • Mes héros dans l’histoire > Galilée, Émile Zola, Victor Schœlcher, Martin Luther King.
    • Mes héroïnes dans l’histoire > Marie Curie.
    • Mes noms favoris > Israël, celui qui se bat avec (et contre) Dieu, mon nom juif.
    • Ce que je déteste par-dessus tout > Les préjugés (à commencer par les miens).
    • Personnages historiques que je méprise le plus > Qui peut rivaliser avec Hitler ?
    • Le fait militaire que j’estime le plus > Pour le voir, cliquer ici.
    • La réforme que j’estime le plus > L’origine de toutes les réformes : la Déclaration universelle des droits de l’homme.
    • Le don de la nature que je voudrais avoir > Être habile de mes mains.
    • Comment j’aimerais mourir > Entouré.
    • L’état présent de mon esprit > Narcissique et amusé.
    • Fautes qui m’inspirent le plus d’indulgence > Toutes (enfin, j’essaie).
    • Ma devise > Je serai un homme libre !