Café psycho

Café psycho ©pete-willis-2

Présentation

Le café psycho dans l’esprit de Carl Rogers est une rencontre ouverte, s’articulant autour de quelques obligations et propositions.

 

Voici d’abord les obligations :

– Payer votre participation : 8 €. Cette somme inclue boissons à volonté, en espérant que vous serez raisonnable !

– Respecter la confidentialité

– S’interdire tout passage à l’acte.

 

Et voici les propositions :

– Quand je parle, je parle de moi, en essayant d’être aussi proche que possible de ce que je vis ici et maintenant , je m’intéresse à mes sentiments et émotions plutôt qu’à mon raisonnement ;

– Quand un autre parle, j’essaie de l’écouter sans le juger, de voir le monde avec ses yeux, tout en étant sensible à ce qui se passe en moi.

 

Il s’agit bien de propositions : ne pas s’y conformer n’est pas interdit. Cette non-conformité sera accueillie, elle pourra éventuellement être relevée. Chacun garde en toutes circonstances sa totale liberté de parole, comme sa totale liberté de silence.

Participer au café psycho

Participer au café psycho : peut-être une opportunité pour apprendre à écouter ?…
En quoi le café psycho se distingue-t-il d’un groupe de rencontre ?

 

Rappelons d’abord leur point commun fondamental : lieu de parole et d’écoute. Dans le groupe de rencontre, les participants sont plus impliqués : le cadre, la régularité du groupe, l’argent dépensé également, augmentent la volonté de chacun de voir réussir le groupe.

 

En tant que facilitateur, je fais beaucoup plus largement confiance à la capacité d’auto-organisation du groupe. Le travail des participants est donc beaucoup plus complet en groupe de rencontre. Voilà pourquoi j’ai l’habitude d’appeler le café psycho « groupe de rencontre light » !

 

Note du 11 mars 2009 : Plusieurs participants ont manifesté leur profond désaccord avec le mot « light », considérant qu’il décrédibilise et minimise le travail qui est effectué au café psycho. Je les remercie de leur témoignage.

Quelques citations de Carl Rogers

« Je suis toujours hautement récompensé quand je peux accepter une autre personne. »

 

« L’évaluation par les autres n’est pas un guide pour moi. »

 

« Ce qui est le plus personnel est le plus universel. »

 

« Je peux faire confiance à mon expérience. »

 

« Les faits sont amicaux. »

 

« Je me trouve plus efficace quand je peux m’accepter moi-même et que je peux être moi-même (quand je peux m’accepter tel que je suis, alors je change !). »