Contact


M’écrire

Laurent Schachmann
3, square de Clignancourt
75018 Paris


M’envoyer une télécopie

Fax : 09 59 22 84 00


Me téléphoner

Fixe : 01 42 23 11 22

Mobile : 06 63 98 36 37

Si je décroche, c’est que vous ne me dérangez pas.
Pendant les séances, ce sont les répondeurs qui prennent le relais.

Si vous laissez un message, soyez gentil(le) de prononcer bien distinctement votre numéro ; il est même conseillé de le répéter. Vous serez rappelé(e) très rapidement.

Si vous avez paramétré le secret sur votre numéro, je vous suggère soit d’appeler sur mon mobile et de laisser un message vocal, soit de me contacter par courriel pour que je vous rappelle.


Me contacter par message électronique

 

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

 

Si vous me laissez un message électronique, sachez que je connaîtrai votre adresse électronique.
À moins que vous n’exprimiez expressément votre désaccord (dans le corps du message), je la conserverai et vous adresserai, de temps en temps (4 fois par an, peut-être ?) une lettre d’information ou un message ponctuel. Bien évidemment, vous pourrez vous désabonner à tout moment.
Je ne communiquerai jamais votre adresse à un tiers.

Je n’oublie pas que le titulaire de l’adresse jean.dupont@toto.fr n’est pas nécessairement monsieur Jean Dupont !


Venir à moi

metro2 m12 Jules-Joffrin       m4 Simplon

bus2 b31 b56 b60 b80 b85 b18

taxi station importante au 80, rue Ordener

velib Station n° 18030 – 1, rue Joseph-Dijon

logo_parking facile à 200 m au 14, rue de Versigny; vous laissez la voiture et les clés au gardien qui s’occupe de tout. Prix : 2,50 € par heure.


M’interviewer ou m’inviter à une émission de radio ou télévision

Sous réserve de faisabilité pratique, mon temps est disponible pour les journalistes de la presse écrite ou audiovisuelle, généraliste ou spécialisée.

Je crois pouvoir apporter non seulement une compétence et une expérience, mais aussi un style direct et décontracté, bien éloigné de l’image compassée de notre profession, cette image monolithique aussi répandue qu’approximative.

Il me paraît sain d’afficher clairement mes motivations :

  • saisir une occasion de dissiper un ou plusieurs malentendus comme par exemple la fausse opposition TCC-psychanalyse, notre formation, le risque sectaire ou tout simplement en quoi consiste la psychothérapie ou l’activité de psychothérapeute ;
  • faire connaître l’apport fondamental de l’Approche centrée sur la personne ;
  • montrer, même très incomplètement, ce qu’est une relation d’aide ;
  • avoir le plaisir de la rencontre avec le journaliste et d’une certaine façon avec le lecteur/auditeur/téléspectateur.

Je reconnais qu’il est possible qu’aucune de ces motivations ne soit satisfaite et je peux l’accepter facilement. En revanche, je suis vigilant à ce que ma personne, mon nom ou l’intitulé de ma profession ne soient pas exploités à des fins sans rapport avec le souci d’offrir un éclairage au public. En particulier, je ne souhaite pas participer à des émissions voyeuristes, dans lesquelles des témoins sont mis en scène et utilisés, pour ne pas dire jetés en pâture, sans respect ni considération.

Je suis tout à fait intéressé par le travail proposé par un Michel Field ou un Yves Calvi. Si vous vous sentez appartenir à la même sphère ou si vous êtes vous-même Michel Field ou Yves Calvi, n’hésitez pas à me contacter !


Recueillir le témoignage de mes clients

Sauf événement exceptionnel ou très particulier (au moment où ces lignes sont écrites, je ne vois pas lequel, mais je n’aime pas dire non avant de savoir à quoi je dis non), vous ne pouvez compter sur moi pour transmettre vos recherches de témoignages.